Compte rendu réunion du 30 Janvier 2020

Compte rendu de la réunion du 30 Janvier 2020

LPO & point sur les ateliers

Introduction par Jean-Marc Terrade

20h15 – Jean-Paul Féru, bénévole à la LPO, délégué groupe 22 – VP LPO Bretagne

Intervention sur les zones refuges pour les oiseaux

La LPO Bretagne créé début 2019 réunit les 4 départements bretons tandis que la station Ile Grande reste sous égide de LPO France.

À Tonquédec, 1200 habitants = 12 refuges On va faire mieux ici !

Chacun dans son coin peut faire un refuge à travers son jardin pour protéger le vivant.

Chasse : Article A442 L du code cicil précise que nul ne peut pénétrer sur votre propriété sauf si c’est une ACA (association communale mais il y en a peu dans le 22) pour retirer le terrain d’un aca c’est via le préfet.

Sinon contacter la socéité de chasse pour retirer son terrain et ne plus donner l’accord

Partout en Europe une vingtaine d’espèce est chassée et en France une soixantaine sont autorisée malgré la directive «europénne de 76 qui n’est pas appliquée.

La LPO compte 60000 adhérents (chasseurs 1,5 millions)

Point sur les espèces chassées et les listes rouges.

À notre niveau :

  • plus de pesticide
  • pas de gazon hyper tondu (nature morte)
  • faire partie du réseau des refuges LPO
  • inscrire la municipalité en refuge : faire un inventaire naturaliste, sur l’ensemble de la commune ou la zone concernée, (lande, bois…)

= convention avec la LPO France, convention qui dure 5 ans : à mettre au budget et prévi de la commune ?

Année N : faire un état initial, amphibien, oiseaux etc, et des actions à mettre en place (que donner a manger, des nichoirs, etc)

N+1, 2, 3.. un inventaire à date sur une période de 5 ans.

À la 5e année la collectivité peut être considérée comme autonome

Coût : ex 2 hectares à Guingamp : 1600/1800 euros/an pour l’inventaire (reptiles, amphibien, flore, papillon, oiseaux… ) et l’analyse.

Les comptages : inventaires participatifs : sur une heure, à intervalles réguliers (15j) faire l’inventaire des oiseaux et remonter les résultats sur les sites LPO. Permet ainsi de faire un synthèse de la population de manière participative.

Une fois adhérent au refuge LPO, se comptage peut continuer à se faire.

Pour améliorer la diversité ornitho, mettre en place des plantations type graminées, fusain des oiseleurs.

REFUGE En tant que particulier :

35 euros à vie pour une zone refuge comprenant un coffret, un nichoir, un panneau, un an d’abonnement à LPO info refuge inclus.

­fiches « oiseaux des jardins »

Possibilité d’adhérer et s’abonner à « oiseaux magazine »

  • créer des conditions propices
  • laisser un tas de bois pour les xylophages, hérissons et orvets
  • renoncer aux produits chimiques partout, (et ni eau salée ni eau vinaigrée à côté des points d’eau)
  • laisser les orties (certains papillons sont inféodés aux orties)
  • le lierre est un bienfaiteur et ne fait aucun mal aux arbre et sert de nourriture avec ses baies en hiver. Le limiter sur les murs en taillant sous les sablieres, s’il est coupé par le pied, il va s’enraciner
  • je réduis mon impact sur l’environnement : compost et tri des déchets
  • je fais de mon refuge un espace sans chasseurs
  • les animaux domestiques : poules : les cantonner sur une surface
  • laisser les feuilles mortes, le paillage…
  • la ronce peut contenir 300 espèces au m2, autour d’un verger c’est la garantie d’avoir une bonne pollinisation
  • les nichoirs : selon quelle espèce et la surface du terrain.

Les mésanges, bleues et charbonnières sont relativement territoriales (30 mètres minimum entre chaque nichoir) et font dégager les autres oiseaux et le temps qu’elles se battent elles ne font pas leur nid elles sont cavicoles et ont besoin de cavités

Sur 2000m2 5 nichoirs…. par exemple

Sur 7 hectares 26 nichoirs à mésange 60 % de taux d’occupation sur la première année

Les nidicoles pas la peine

  • les chevêches dans les vieux bois, vieux vergers mais disparaît des Côtes d’Armor
  • nichoir ouvert pour rouge gorge, pot percé pour mésange…
  • nichoirs à chauve souris

Positionnement : orienté au Sud Ouest, hors de portée des chats, (pie/geais attaquent aussi les nichoirs)

Hirondelles : 80 % de pertes… plus d’insectes et ont souffert du « propre »

A savoir les nids d’hirondelle sont protégées par la loi (3 ans de prison avec sursis et 150000 euros d’amende)

Toute destruction de nid d’hirondelles pour amélioration d’habitat est soumis à dérogation ADTM22. Un nid d’hirondelle enlevé, 1,5 en remplacement et obligation pour la commune d’un suivi et inventaire. Certaines municipalités ont fait des tours à hirondelles en remplacement (résultats aléatoires)

les martinets ont souffert de la canicule et se sont envolés prématurément à cause de la chaleur qui rendait leur vie insupportable

Les verdiers : oiseaux grégaires, ⅔ des verdiers sont morts en Europe à cause de la mangeoire (trop de proximité/germes)

Les rapaces chassent à la mangeoire…

Nourriture : à plus de 3 jours de gel consécutif seulement… ici ils ont assez à manger si le jardin est suffisamment sauvage

Lotissement : faire changer les mentalités et rendre de l’espace à la nature « sauvage » vivante..

Sur les maisons neuves : nichoirs inclus pour martinet, pour chauves souris… un travail est en cours avec architectes, constructeurs de maisons bois etc.

Un prédateur n’ira jamais à l’extinction de sa subsistance. L’homme si.

Biblio : La maison nichoir by Jean François NOBLET paru il y a une vingtaine d’années

Point sur les ateliers :

Déplacement :

nous avons récupéré tous les fichiers des sentiers de la commune qui étaient publiés par l’association Sémaphore aujourd’hui dissoute. Un travail va se faire à plusieurs : peut-être démarrer par balisant les sentiers identifiés sur la carte distribuée par la commune.

Et imaginer contacter les communes voisines car les sentiers ne s’arrêtent pas aux limites communales

=> action à mener : se pencher sur la finalisation et la cartographie des sentiers

Ateliers construction partagé :

bacs à marées : Jean-Marc propose un document sur les bacs à marée, leur localisation 6 sur Locquémeau. Ces bacs peuvent être réalisés à partir de récupération de palettes chez Thierry qui les mettrai à disposition.

L’association « interaction pleine nature » mettrait à disposition du contenu pour faire un panneau explicatif à mettre sur les bacs.

mettre des sacs à matériaux dans ses bacs

voir avec les agents communaux

=> action à mener : construction de bacs à marée + rencontrer la mairie

Commerce :

Restitution du rendez-vous en mairie par Marie et Pierrette :

Cf compte rendu de Benoit : Rencontre_avec_Mr_le_Maire

Le groupe commerce s’est réuni pour avancer, et se retrouve jeudi 6 à 20 h à la salle Polyvalente

Ce contenu a été publié dans Compte rendu, Réunion. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *